systemx

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, février 10 2013

Test Netrunner


Avec la fin programmée de Kubuntu qui sera repris par la société blue system, il me semblait intéressant d'essayer netrunner qui est la distro de cette société et donc en quelque sorte le futur Kubuntu.

En live CD, c'est pas ussi propre que rosa desktop mais correct, avec la même tendance à ressembler à Windows (fenetres semi transparentes, K menu style XP, boutons fenetres ...).
C'est vraiment dommage vu comment KDE est customisable et élégant ... mais continuons.
En plus du classique bureau KDE netrunner propose un service d'accès web, l'accès au site web me crache une etrange pop up :

netrunner-bug1.png
La suite donne un crash de l'appli ....
L'installation quant à elle est identique à kubuntu avec un peu de changement graphique.

netrunner-inst1.png

La fin de l'installation s'éternise avec un "téléchargement de paquets linguistiques" ...
Hum, tout ca ne me dis rien qui vaille...
Je finis par arreter l'installation mais tout semble ok au reboot (après mise à jour manuelle de grub).
Au reboot un desktop style allemand pas loin de siduction mais quand même moins ringuard, style SF/Dune.
Mise à jour du systeme, synchro des comptes et ajout des packages que j'utilise toujours et je test un peu plus la bête.
Les packages installés par défault sont assez surprenants entre les gtk Pidgin, port gtk/qt Qtranmission (alors que Ktorrent est si bien), Skype, Kdenlive (édition vidéo), Muon (gestion de package genre "store" mais sans amazon et consort), wine (!#*&é&!!!) ... La mise à jour a installé KDE 4.10, je ne suis pas sûr qu'il soit dispo sur kubuntu.
Par contre pas de course à l'upgrade kernel (comme dans siduction) ce qui me convient bien.
Mauvaise nouvelle, après un reboot, lightdm (qui remplace kdm) démarre sur un écran blanc, obligé de passer par une sessions différente (ALT+F1 ; startx -- :1).
Il y a aussi d'autres bugs d'affichage de la boite à icone qui se retrouve découpée en 2 endroits distincts de l'ecran.
Pas trop de message d'erreur ... et pas envie de passer une soirée à débugger.
Je ne crois pas que netrunner va faire long feu sur ma machine, au final une ubuntu remaniée autour d'un KDE au look discutable et qui intègre beaucoup d'appli non KDE et autre logiciels pas forcement utile ...
Quand même assez décu par l'intégration KDE et les innovations KDE.
Il y a quand même des choses intéressantes, ne serait ce que le choix de package original, un petit effort sur la personnalisation du desktop, KDE très à jour et surtout le futur de kubuntu.
Bluesystem, société créatrice de netrunner étant en effet le successeur de Cannonical pour la maintenance de Kubuntu.
Une distro qui manque quand même de saveur, le forum est un peu atone ...
Si kubuntu devient voyager, il y a quelques soucis à se faire pour son futur !
Informations utiles :
Les détails sur le contenu de netrunner.
J'aime bien aussi le net runner mag

mercredi, mai 11 2011

Installation arch linux notes et commentaires

Ma sabayon fonctionne très bien mais la communauté est assez petite et les documentations pas top top.<br />
Curieux des autres distro, je me lance dans une installation de arch linux qui semble allier la qualité des docs gentoo, le rolling release en binaire de sabayon et le foisonnement de ubuntu.<br />
J'ai fais ca sous virtualbox, le but est de voir comment se faire un desktop complet pour éventuellement l'utiliser à la place de Sabayon (ou bien en fifty/fifty).
Le but est de garder ca sous le coude pour la prochaine tentative ou bien eventuelle migration.
Un test en vbox ne peut pas être plus qu'une mise en bouche.
  1. Installation
  2. Elle se fait à l'ancienne pas forcement désagréable, il faut un minimum maîtriser son sujet (partitionnement, réseau et autres bases).
    Pas de gros problèmes hormis le partitionnement un peu capricieux qui avait tendance à se crasher (la faute à Vbox ?).
    Tout se passe en mode texte, A mon avis pas accessible à un débutant pas vraiment motivé.
    On se retrouve toujours à l'ancienne avec un jolis prompt # et c'est tout.
  3. Premier setup
  4. Un truc important, passer en français en mode de commande :
    loadkeys fr
    Par contre ensuite il faut tout se taper manuellement ...
    1. Config du language
    2. LOCALE="fr_FR.UTF-8"
      TIMEZONE="Europe/Paris"
      KEYMAP="fr-latin9"
      CONSOLEFONT="lat9w-16"
      CONSOLEMAP="8859-15"
      
    3. Config reseau
    4. lo="lo 127.0.0.1"
      eth0="dhcp"
      INTERFACES=(lo eth0)
      ROUTES=(!gateway)
      
      puis redemarrer le reseau :
      /etc/rc.d/network restart
    5. Synchro de packages et ajout de KDE
    6. # update repo
      pacman -Sy
      # upgrade derniere version
      pacman -Syyu
      # install kde
      pacman -S kde-meta-kdebase
      
    7. Conclusion
    8. L'OS est vraiment léger, les fichiers de config sont simples et assez naturelles.
      Reste la syntaxe un peu originale de pacman mais ca devrait pas poser de problèmes.
      Par contre c'est vraiment sans filet et on a vite tout cassé.
    Erreur fréquente
    error: could not open file /var/lib/pacman/sync/core.db: Failed to open '/var/lib/pacman/sync/core.db'
    
    Pour corriger :
    pacman-db-upgrade