systemx

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - japonais

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, novembre 27 2012

Debian, siduction et le japonais

Je continue d'utiliser régulièrement Siduction, et je dois avouer que ca fonctionne très bien.
Une sorte de Debian rolling release bien achalandée.
Les mises à jour se passent bien, le kernel est récent , les packages moins mais ca reste acceptable (niveau ubuntu).
Habitué à networmanager, le couple ceni/knemo fait parfaitement son office sans bug ni tracasseries.
Coté Debian on retrouve aussi un grand nombre package sans avoir a passer par des ppa ou autres trucs qui cassent les dependances, c'est confortable.
Pour l’écriture en japonais il faut faire des manips système.
Malheureusement pas intégré à KDE, j'ai pourtant lancé le topic sur le forum KDE sans grand succès.
En bref il faut installer :
  1. Des binaires
  2. ibus ibus-anthy ibus-qt4 kasumi locales im-switch
  3. Des fontes
  4. ttf-kochi-mincho ttf-kochi-gothic ttf-sazanami-mincho
  5. Configure son systeme en UTF8
  6. N'importe le quel convient du moment que c'est UTF8. Mon systeme :
    root@siductionbox:~# grep -v '#' /etc/locale.gen 
    en_US.UTF-8 UTF-8
    fr_FR ISO-8859-1
    fr_FR.UTF-8 UTF-8
    ja_JP.EUC-JP EUC-JP
    ja_JP.UTF-8 UTF-8
    root@siductionbox:~# locale-gen 
    Generating locales (this might take a while)...
      en_US.UTF-8... done
    Ou bien
    dpkg-reconfigure locales
Une seule bizarrerie, au login le .xprofile ne semble pas (comme dans cette page) fonctionner mais il faut lancer la commande :
im-switch -c
ibus-setup
Lors de ibus-setup choisir anthy dans input method (une autre approprié pour chinois ou koréen).
A noter que im-switch est une interface zenity en shell qui semble ajouter les packages manquants.
Le resultat est la creation de /home/pierre/.xinput.d/ qui est un lien vers /etc/X11/xinit/xinput.d/ibus.
Ca me semble une meilleure solution mais mais ... sous gentoo le même fichier s'appelle ibus.conf.
Il faudra donc que je garde les 2 méthodes.

以上です

samedi, juillet 31 2010

Ecrire en japonais sous sabayon

La méthode pour ecrire en japonais sous sabayon est :
emerge ibus
emerge ibus-anthy
ibus-setup
Puis update le fichier .xprofile
export XMODIFIERS="@im=ibus"
export GTK_IM_MODULE="ibus"
export QT_IM_MODULE="xim"
ibus-daemon -d -x
J'ai beaucoup galéré et après maintes modifications j'y suis arrivé.
Les points qui me semblent importants :
  1. Utiliser emerge et pas equo.
  2. J'utilise un double boot avec kubuntu et la conf est un peu differente (remplacer QT_IM_MODULE=ibus => xim).
  3. Update des locales (voir plus bas)
  4. J'ai aussi ajouté les variable d'env dans mon .bashrc
Les locales systemes ne montraient pas l'env jap (locale -a).
Editer le fichier /etc/locale.gen et ajouter :
ja_JP.EUC-JP EUC-JP
ja_JP.UTF-8 UTF-8
Lancer la commande :
# locale-gen
Et voila, au besoin configurer la méthode de switch avec click droit sur l'icone de clavier dans ma boite à miniature.
Ca marche super bien dans toutes les applis.

Les liens suivant m'ont bien aidé :
http://forum.sabayon.org/viewtopic.php?f=57&t=16041&p=96397&hilit=japanese#p96397
http://zibundemo.blogspot.com/2008/10/japanese-ims-support-in-gentoo.html
http://sabayongentoo.blogspot.com/2009/11/ibus-anthy.html

ibus + Anthy
以上。