Ce tuto présente l'installation de plusieurs OS linux sur un même PC, orienté débutant/intermédiares.
Le but est d'avoir plusieurs distributions linux installées et le menu de boot qui permet de choisir où booter.
Je conseille d'avoir toujours 2 distro au moins d'installées pour les bidouilleurs et autre "rolling release bleeding edge users" au cas où une update se passe mal..
Ca prends peu de place et c'est toujours utile, ça permet de plus de temps en temps de changer d'OS juste pour le plaisir.
Avec un partitionnement bien fait on peut retrouver toute ses données quelque soit le linux installé, c'est sur ce partitionnement que se concentre cette première partie

Introduction :
  1. Les bases
  2. Pour installer plusieurs OS sur une même machine il est important de penser à 2 choses.
    Le partitionnement du disque et le boot loader (le programme qui permet de demarrer un OS).
    Dans ce tuto je vais expliquer ces parties en détails avec quelques trucs pour les problèmes courants.
  3. Les partitions
  4. Un disque PC est portionnable en seulement 4 partitions (appelées partitions primaires), pour contourner cette limitation on peut créer des partitions logiques. Pour ce faire on doit alors créer une partition étendue qui contiendra ces partitions logiques. On pourra alors faire par exemple 3 partitions primaires et une partition étendue contenant N partitions.
    Par exemple :
    2 partitions squattées pour Windows.
    1 partition de données
    1 partitions étendue avec N partitions contenant les installs linux.
    Linux est souple et une partition étendue permet de gérer autant de linux que l'on veut (ou presque). A noter que je prends en général 20Gb pour une partition / avec tout sauf les données.
  5. Le boot loader
  6. Le boot loader permet de définir comment booter à partir de ce que l'on appelle le MBR.
    Le gestionnaire de boot utilisé est grub et devra etre installé sur ce MBR puis configuré.
  7. Les partitions et les données
  8. Afin de trouver les données utilisateur entre chaque OS, on créera une partition que j'appellerai data et qui contiendra tout ce qui n'est pas lié à l'OS.
    Celui ci sera installé sur une partition (appelée / partition racine) et partagera la partition de swap avec les autres OS (pour ne pas les multiplier). Les partitions linux peuvent etre primaire ou logiques.
    Il faudra ensuite faire les liens et montages judicieux pour travailler indifféremment sur une des distro installées.
Les outils
Avant de commencer il faut un OS linux installé ou un média de boot (type liveCD avec gparted) qui sera probablement la source d'installation.
J'utiliserai une Suse linux en OS à installer (qui est bien car l'installeur est très précis) et ferais les préparations sur un linux déjà installé.
Sur des distributions avancées type gentoo ou arch linux on peut installer directement à partir d'un OS sans iso ni distro, ce sera exactement les même concepts, mais c'est une autre histoire.

Le Partitionnement :
Voici le partitionnement actuel de mon PC : gparted1.png
On y voit une parition non alloué puis sda2 qui sont les partitions windows (quel gâchis, 2 parititions primaires pour un OS).
Ensuite sda3 est une partition étendue qui contient des partitions logiques qui sont les partitions utilisées pour linux, les labels sont informatifs et gérés par la commande e2label manuellement.
Les partitions avec des clés sont les partitions utilisées :
  • Sabayon qui est le / de la distro utilisée
  • La swap qui est partagée entre les distros (attention aux veilles/hibernations)
  • data qui est monté sur /data et qui contient les données hors OS dont les homes, musiques, films, VM ....
Après sda10 on a 9.77 Gb de libre puis se termine la partition étendue.
On a une partition primaire libre de 45.27Gb qui malheureusement ne peut pas être utilisé pour étendre la partition étendue sda3 sans détruire/recréer, elle pourrait cependant être utilisée pour installé le nouvel OS, elle ne peut non plus être utilisée en partition étendue car on ne peut en créer qu'une.
Ensuite on a une autre partition primaire sda4 de données dont j'ai parlé plus haut.
Je vais donc utiliser cette dernière pour l'installation de la nouvelle distro, je prépare le travail en la formatant et surtout en la nommant pour ne pas me tromper ultérieurement.
Je clique bouton droit sur la partition :
gpartedsusepart.png
Je créé donc une partition ext4 (type de filesystem), primaire et appelée Suse, comprenant tout l'espace, ne pas oublier de lancer l'opération en cliquant sur le bouton ou menu Edition > Appliquer les opérations.
La parition créée est nommée automatiquement par le système dans mon cas /dev/sda1.
Le partitionnement cible est donc :
  • /dev/sda1 : /
  • /dev/sda6 : swap
Si je suis sur un live CD ou que j'installe à partir d'un OS déjà installé, je peux lancer l'installeur, sinon on reboot sur le media d'installation.


En resumé
On a créé une nouvelle partition /dev/sda1 qui recevra l'installation de la nouvelle distribution, on a nommé cette partition afin de ne pas se tromper lors de l'installation de l'OS.
Sur cette partition l'OS sera complètement installé (20Gb conseillé) avec uniquement une autre partition de swap partagée entre toute les distro Linux afin de ne pas perdre d'espace, il faut cependant faire attention car cette partition est utilisée pour les modes de veilles et d'hibernation.
Une partition data /dev/sda4 sera réservée pour toute les données dont les home directory, on pourra ainsi changer d'OS et garder les même environnement sous peu que l'on fasse les configurations adéquates dans chaque OS installé.
Lors du boot, le boot loader sera chargé de pointer vers la bonne partition et chaque / sera donc local à chaque partition.
L'installation est vue dans la deuxième partie.